Formations obligatoires à l’amiante

Deuxième cause de maladie professionnelle en France, l’amiante est devenu un enjeu de santé publique internationale

 

L’amiante, un risque très présent pour les entreprises artisanales du bâtiment

Fibre naturelle présentant des qualités ignifuges, l’amiante a été abondamment utilisé, de l’avant-guerre à son interdiction en 1997. Il est issu d’un groupe de minéraux fibreux d’origine naturelle que l’on transforme en fibres minérales utilisables industriellement. L’amiante est résistant au feu, il présente une faible conductivité acoustique, thermique et électrique, une grande résistance aux agressions chimiques et une résistance mécanique élevée à la traction, le tout associé à un faible coût. Pour ces raisons, l’amiante a été largement utilisé comme isolant dans le bâtiment et comme ingrédient dans un certain nombre de produits. Du fait de la forte présence d’amiante dans les bâtiments construits avant 1997, un très grand nombre de personnels des entreprises artisanales du bâtiment, salariés et chefs d’entreprise, sont susceptibles d’être exposés à l’amiante dans leur activité quotidienne. On estime ainsi que près de 900 000 personnels du BTP peuvent être confrontés à l’amiante sur des chantiers de démolition, de rénovation, d’entretien et maintenance et de génie civil.

 

Se former, bien plus qu’une obligation, préserver la santé de ses salariés

En raison des risques importants pour la santé, les modalités de formation pour les personnes exposés ou susceptibles d’être exposés devaient être précisées.  L’arrêté modificatif du 23 Février 2012 entré en vigueur le 8 mars 2012, formule ainsi les modalités de la formation que doivent suivre les salariés, les chefs d’entreprise et les travailleurs indépendants réalisant des opérations sucpetibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante :

  • la formation préalable suivie par tout travailleur avant sa 1ere intervention sur amiante
  • la formation de recyclage suivie par tout travailleur, au plus tard 3 ans après sa précédente formation

la formation de mise à niveau destinée aux travailleurs ayant été formés avant le 1er janvier 2012, selon l’arrêté de 2005, et devant être suivie avant le 1er janvier 2013.

Ces formations concernent les travailleurs affectés aux activités définies aux articles R4412-139 du Code du Travail. Il s’agit d’interventions d’entretien et de maintenance sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante.Ces formations sont conformes à l’arrêté du 23 février 2012.Cet arrêté précise les différentes catégories de travailleurs concernés par la formation et prévoit des formations adaptées à chaque catégorie socio-professionnelle :

 

OPERATEUR DE CHANTIER

 Travailleur chargé d’exécuter des travaux et/ou installer, de faire fonctionner et d’entretenir les matériels qui lui sont confiés dans le respect des procédures, du plan de retrait ou de confinement, ou du mode opératoire.

 

ENCADREMENT DE CHANTIER

 Travailleur ayant au sein de l’entreprise, les compétences nécessaires pour diriger et coordonner l’exécution des travaux, mettre en oeuvre le plan de retrait ou de confinement, ou le mode opératoire.

 

ENCADREMENT TECHNIQUE

 Encadrant technique, employeur et tout travailleur possédant au sein de l’entreprise, une responsabilité au niveau des prises de décisions technico commerciales, des études de l’établissement des documents techniques ou contractuels, de la définition de l’organisation et de la mise en oeuvre des spécifications et des moyens techniques.